Photobucket


Aussi bizarre que celui puisse paraître, le défunt Maréchal de Yougoslavie, Josip Broz alias Tito, compte encore quelques admirateurs en Bigorre si l’on en juge par ce pochoir apposé en son honneur sur les murs de la halle de Bagnères de Bigorre.

La motivation de ce ou ces graffeurs reste obscure, s’agit il de nostalgiques de la politique de non alignement mise en place par Tito ? Ou de la Yougoslavie aux « six Républiques, cinq nations, quatre langues, trois religions, deux alphabets et un seul parti" ? De simples esthètes amateurs de style totalitaire ? L’histoire ne le dit pas pour le moment.