Pireneia Slavska

06 mars 2016

Les Français de Krzysztof Warlikowski- Parvis Tarbes- 22 et 23 Mars 2016

 

En recevant le travail de Warlikowski dans ses murs, Le Parvis accueille l’œuvre d’un titan. Celui qui fut, dans sa jeunesse, l’assistant de Peter Brook et de Krystian Lupa est aujourd’hui l’un des metteurs en scène les plus fascinants au monde. Warlikowski, c’est la conjugaison rare de la pureté d’un style et de l’éclat d’une pensée, racée, incisive - décisive en réalité. Avec Les Français, pièce procédant d’une relecture très personnelle de la Recherche de Marcel Proust, le maître polonais offre, avec l’acuité qui le caractérise, l’image d’une société traversant une crise profonde, marquée par l’effondrement de l’ordre ancien, l’explosion de l’antisémitisme et, surtout, l’avènement de la première grande guerre européenne. En se référant à Deleuze, selon lequel « ne reviennent sur cette terre que les morts qu’on a trop vite et trop profondément enterrés », Warlikowski convoque Proust pour un débat d’une profonde actualité sur l’Europe et sur ce qui la fonde, débat focalisé, en particulier, sur le peuple français. D’où ce titre qui invite au débat – Les Français – le peuple français étant, comme on le sait, sans doute le plus ergoteur de tous les peuples européens... Le parallélisme temporel et les démêlés de Proust avec la matière du temps ont immédiatement induit, chez Warlikowski, la nécessité de construire sa pièce dans de subtils déplacements, dans une sorte de contiguïté décalée des situations passées et actuelles. Le principe d’organisation des Français consiste donc, non pas à produire un équivalent scénique d’un des romans majeurs du XIXe siècle, mais à trouver dans les fondations de celui-là l’ébauche d’un monde parallèle à faire advenir. Warlikowski, associé à une équipe de comédiens hors pair, fait littéralement circuler notre époque comme par le chas du regard de Proust. S’ensuit, avec Les Français, la rencontre décisive d’un monument de la littérature passée et d’un monument du théâtre contemporain.

 

 

Posté par pireneiaslavska à 20:50 - Permalien [#]


24 janvier 2016

le cadeau des habitants de Bayonne à la Pologne

 

drapeau_6_4

 

En avril, dans la Marne est tué le porte-drapeau de la compagnie polonaise du 2e de marche, le soldat W. Szuyski : ingénieur dans le civil, ce soldat d'une cinquantaine d'années est cité à l'ordre de la 5e armée comme "patriote polonais tombé au champ d'honneur dans la lutte contre les Allemands, sous l'étendard de la Pologne ressuscitée". Il portait le drapeau rouge à l'Aigle blanc offert par les habitants de Bayonne.

 

Chemins de mémoire

Posté par pireneiaslavska à 19:33 - - Permalien [#]
Tags : , ,

19 janvier 2016

Les 20 ans de la semaine russe à Tarbes

Gérard Trémège Maire de Tarbes et Marie-Anne GORBATCHEVSKY, Directrice Artistique Théâtre de l'Or Bleu ont présenté ce mardi le programme du 20ème anniversaire de la Semaine Russe qui se tiendra du 21 au 26 mars 2016.

De la musique, du théâtre, de la magie, du cinéma... il y en aura pour tous les goûts durant cette semaine qui mettra en avant la culture et l'histoire de la Russie. Pour fêter cet anniversaire, la grande compagnie "le Théâtre Kolyada" , reconnue dans le monde entier se déplacera à Tarbes. 37 artistes russes venus de l'Oural se produiront sur scène pour quatre spectacles exceptionnels à ne pas manquer.

Programme : Lundi 21 mars, projection en avant-première du film "Les anges de la Révolution" en présence du réalisateur Alexis Fedortchenko, au Parvis

Mardi 22 mars, cabaret mythique d'Odessa "La lampe verte" à 20h au Théâtre des Nouveautés

Mercredi 23 mars, "Les trois petites soeurs" (jeune public) à 14h30 à la Maison des Associations du Quai de l'Adour

Jeudi 24 mars, "Boris Godounov" d'Alexandre Pouchkine à 20h au Théâtre des Nouveautés

Vendredi 25 mars, "Hamlet" de Shakespeare à 20h au Théâtre des Nouveautés

Samedi 26 mars, "La cerisaie" d'Anton Tchekhov à 20h au Théâtre des Nouveautés

Tous les spectacles seront sous-titrés et la billetterie est ouverte à l'Office de Tourisme et au Théâtre de l'Or Bleu.

TARIFS Plein tarif : 20 €* Tarif réduit** : 9 € Pass spectacle (4 entrées pour le même spectacle) : 52 €* Pass festival (les 4 soirées du théâtre des Nouveautés) : 52 €* *-20 % jusqu’au 14 février compris **-18 ans, étudiants, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA Toutes les infos sur le site theatreorbleu.fr

 

Mairie de Tarbes

Posté par pireneiaslavska à 18:21 - - Permalien [#]
Tags : ,

23 février 2015

Année russe Tarbes 2015

145936aff

 

http://www.legrandtarbes.fr/agenda/Annee-Russe--Concerts---Danse---Conservatoire/685/0

 

Posté par pireneiaslavska à 20:10 - Permalien [#]

26 août 2014

Trust- Varsovie

Posté par pireneiaslavska à 23:27 - Permalien [#]


07 février 2014

Portait de Rosa Bailly par Nina Alexandrowicz

rosa bailly par nina alexandrowicz

 

 

Posté par pireneiaslavska à 21:39 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 janvier 2014

Portrait du Général Taddeus Kosciusko

thaddeus kosciusko (1746-1817) 19e litho

 

Lithographie du 19ème siècle détenue par la médiathèque de Pau du Général Andrzej Tadeusz Bonawentura Kościuszkon 1 (4 ou 12 février 1746 - 15 octobre 1817)  officier polono-lituanien qui participa à la guerre d'indépendance des États-Unis et organisa une insurrection contre la domination russe et prussienne en Pologne en 1794. Il est aujourd'hui considéré comme un héros national en Pologne, en Biélorussie, en Lituanie et aux États-Unis.

Né dans la république des Deux Nations dans l'actuelle Biélorussie dans une famille de l'aristocratie polonaise, il fut diplômé de l'académie militaire de Varsovie en 1766. Il s'installa en France au début du soulèvement de la confédération de Bar pour poursuivre ses études et revint en Pologne en 1774, deux ans après le premier partage, pour devenir tuteur. Sans argent ou perspectives d'avenir, il retourna en France puis se rendit aux États-Unis après avoir appris le début de la guerre d'indépendance. Rejoignant l'armée continentale avec le grade de colonel, il participa à la bataille de Saratoga et aida à la construction des défenses du fort de West Point. En reconnaissance de ses services, il fut promu brigadier-général par le Congrès continental.

Après son retour en Pologne en 1784, Kościuszko tenta sans grand succès d'administrer la propriété familiale avant de rentrer dans l'armée polono-lituanienne. Ses succès militaires durant la guerre russo-polonaise de 1792 n'empêchèrent pas le deuxième partage de la Pologne et il organisa un soulèvement deux ans plus tard. Kościuszko fut capturé à la bataille de Maciejowice (en) et cette défaite entraîna le troisième partage de la Pologne (en) qui mit fin à son existence en tant qu'État indépendant.

Gracié par le tsar Paul Ier de Russie, Kościuszko retourna deux ans aux États-Unis où il retrouva son ami Thomas Jefferson avant de s'installer en France. Toujours dévoué à la cause polonaise, il fut déçu par Napoléon et la création du duché de Varsovie sous influence française. De même, il qualifia de « plaisanterie » le royaume de Pologne créé par le tsar Alexandre Ier en 1815. Kościuszko mourut en Suisse des complications liées à une chute de cheval en 1817 et son corps fut inhumé dans la cathédrale du Wawel de Cracovie l'année suivante.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tadeusz_Ko%C5%9Bciuszko

Posté par pireneiaslavska à 22:18 - - Permalien [#]
Tags : ,

Donata,-Cleo " My slowanie"

 

Slavic culture is sometimes portrayed using images of piety, simplicity and a rural idyll. Not least by Slavs themselves. But a racy music video from Poland that has been watched almost 17 million times on YouTube challenges those stereotypes.

The song My Slowianie - 'Us Slavs' - is a collaboration between the Polish rap artist Donatan and the singer Cleo.

#BBCtrending presenter Anne-Marie Tomchak reports on why this video is so popular and what it means to be Slavic these days.

http://www.bbc.co.uk/news/blogs-trending-25038936

 

Posté par pireneiaslavska à 22:06 - - Permalien [#]
Tags : ,

07 novembre 2012

La pierre polonaise de Barèges

Au départ des thermes de Barèges une promenade familiale nous entraîne sur les traces d’exilés polonais venus participer à la déforestation de la forêt du Lienz autour de 1836.

En novembre 1830 les polonais s’était révoltés contre l’occupation russe, mais ce soulèvement national fut défait par les russes et en  septembre 1831 selon la formule consacrée, «  l’ordre régne à Varsovie » . La répression russe qui suivit, précipita de nombreux patriotes polonais sur les chemins de l’exil, notamment en France. Les polonais qui ont participé à la déforestation du massif du Lienz étaient sûrement de ceux là.

Le chemin serpente à travers bois jusqu’au moment où apparaît une pierre gravée d’un aigle couronné, symbole de la Pologne, et d’inscription en polonais. Cette pierre semble avoir été gravée par les ouvriers agricoles polonais en exil en 1836, elle constitue une nouvelle preuve de l’ancienneté des liens d’amitié et de solidarité qui unissent la France et la Pologne.

pierre polonaise Barèges

aigle et cavalier polonais

Posté par pireneiaslavska à 09:02 - - Permalien [#]
Tags : , ,

08 septembre 2012

Téodora pécheresse

 

Theodora-pecheresse_portrait_w858

 

Téodora a 26 ans, elle est roumaine.Loin des gravures de mode,cette jeune femme porte les habits noirs et recouvrants des moniales orthodoxes de Varatec.Elle est belle et sa foi irradie.
Aux antipodes de la société de consommation, elle se prépare à prononcer ses voeux ;et à rejoindre, ainsi, les 450 petites mères unies par le mariage à l’”angélique visage”.
Cette grande histoire d’amour, que dévoile le documentaire de Anca Hirte , Téodora pécheresse , sera projetée au cinéma le Méliès de Pau le jeudi 13 septembre à 20h 15, et le vendredi 14 sptembre à 20h45 au Meridien de Tarbes,  en présence de la réalisatrice.

( Source: La Vie)

 

 

 

Posté par pireneiaslavska à 00:28 - - Permalien [#]
Tags : , , ,