petite_histoire_de_pologne


A la suite d’une visite chez Emmaüs à Lescar, un ami bigourdan m’a rapporté un petit opuscule de 1925 intitulé « Petite Histoire de Pologne ». Cette petite synthèse historique s’avère être l’œuvre de la passionaria de la cause polonaise en France, Rosa Bailly. 

Rosa Bailly est née le 14 mars 1890 à Saint Florent sur Cher dans le Berry, dans une famille d’artisans et de paysans. Enfant, elle est sensibilisée à la cause polonaise à l’école par ses instituteurs qui condamnent les partages de la Pologne. Rosa Bailly se destinera ensuite à l’enseignement, avant de consacrer le plus clair de son temps à l’amitié franco-polonaise, à partir de 1916.

Elle exalte alors ses collègues enseignants à parler de la Pologne à leurs élèves : « Apprenez à vos éléves que le démembrement de la Pologne en 1772 a sauvé la France, dites leurs que maintes fois le sang polonais à coulé à flot pour notre salut. Montrez leur la beauté de cette race intelligente, artiste et généreuse, son patriotisme et sa vitalité , son grand rôle historique … »

En 1919 elle fonde à Paris l’association « Les amis de la Pologne » dont l’objet de raviver l’amitié franco-polonaise. Elle organise des conférences sur l’histoire et la culture polonaise, édite de nombreux livres et brochures sur ces sujets, et organise des voyages en Pologne.Son action est très apprécié des Polonais qui la surnomment « Rozyczka » ( la petite rose) et en 1936 elle reçoit la Médaille de l’Ordre National de la Pologne.

Lorsque survient la seconde guerre mondiale, Rosa Bailly s’emploie à apporter une aide aux réfugiés polonais, tout en évitant de tomber entre les griffes de l’occupant allemand. Elle réussira à plaider sa cause auprès su Maréchal Pétain, et pourra ainsi envoyer des colis aux soldats polonais prisonniers de guerre. Mais en 1942 lorsque la zone non occupée cesse de l’être, elle doit fuir Toulouse pour échapper à la Gestapo, elle se réfugie alors à Mareuil sur Arnon dans son Berry natal.

Après la guerre Rosa Bailly regagna Pais, mais son association était totalement détruite. Elle continuera néanmoins à vouloir œuvrer pour la Pologne, malgré les réticences du nouveau pouvoir communiste. Elle ne sera invitée à nouveau en Pologne qu’en 1959, où elle était connue comme la française, sans aucune origine polonaise, qui à consacré sa vie à la cause polonaise.

Dans les années soixante Rosa Bailly quitta Paris pour des raisons de santé et vint s’installer à Pau. Elle y écrivit une histoire de Varsovie et continua d’œuvrer à l’amitié franco-polonaise, jusqu'à la date de sa mort le 14 juin 1976 à Pau.


rosa_bailly



Bibliographie :

 

Anita Plytarz Rosa Bailly, sa vie et ses liens d’amitié tissés avec la Pologne

http://ressources-cla.univ-fcomte.fr/gerflint/pologne3.pdf

 

Wikipedia : http://pl.wikipedia.org/wiki/Rosa_Bailly

 

Marian Nowy Ulica dla rosy ?http://pauza.krakow.pl/83_5_2010.pdf